À quoi bon vivre…

Je respire et où tu palpites

Tu sais ;à quoi bon ,hélas
Rester là si tu me quittes
Et vivre si tu t’en vas ?

A quoi bon vivre, étant l’ombre
De cet ange qui s’enfuit ?
A quoi ,sous le ciel sombre
N’être plus que de la nuit

Je suis la fleur des murailles
Dont l’avril est le seul bien
Il suffit que tu t’en ailles
Pour qu’il ne me reste plus rien

Si tu pars, mon front se penche
Mon âme au ciel ;son berceau
Fuira, Car dans ta main peuhlée
Tu tiens ce sauvage oiseau

L’amour fait comprendre à l’âme
L’univers, sombre et béni
Et cette petite flamme
Seule éclaire l’infini

Sans toi, toute la nature
N’est plus qu’un cachot fermé
Ou je vais à l’aventure
Pâle et n’étant plus aimé

Sans toi, tout s’effeuille et tombe
L’ombre remplit mon noir sourcil
Une fête est une tombe
La patrie est un exil

De quoi puis-je avoir envie
De quoi puis-je avoir effroi
Que fairais-je de la vie
Si tu n’es plus près de moi

Ombre femme couche du soleil